mardi 31 mars 2015

PRAGUE : Mémorial et musée

La colline de Vítkov s’élève dans le quartier praguois de Žižkov, dont le nom fait référence au capitaine hussite Jan Žižka de Trocnov. Le 14 juillet 1420, ses troupes battirent de façon spectaculaire les troupes des Croisés. Un énorme monument représentant le capitaine hussite à cheval s’élève sur la colline de Vítkov pour rappeler cet évènement.





Le musée municipal de la ville de Prague
La pièce la plus remarquable du Musée est une maquette en papier de Prague représentant le centre historique de Prague et
réalisée entre 1826 et 1837 par Antonín Langweil, à l’époque employé de la bibliothèque universitaire.
Sur une surface d’environ vingt mètres carrés se trouvent représentés, à une échelle de 1/480, plus de 2000 bâtiments du cœur historique de Prague, dont près de la moitié n’existe plus  aujourd'hui.
Cette maquette représente la Vieille Ville avec le ghetto juif, Malá Strana, le Château de Prague et le Hradcany. Elle est faite à base de carton et comprend des éléments en bois, dont est constituée la plupart des maisons et des cheminées.


lundi 30 mars 2015

Prague en bateau

Une autre façon originale de visiter Prague sans se fatiguer...ou après l'avoir visitée à pied, c'est de prendre une bateau-croisière sur la Moldau .







Plusieurs possibilités, quelques heures, avec ou sans repas..de jour, de nuit.

Voici quelques monuments de Prague, déjà aperçus dans mes précédents articles mais vus depuis la Moldau, la rivière.



samedi 28 mars 2015

Salon de Provence - des fontaines

LA FONTAINE MOUSSUE

Véritable mascotte de la ville, la Fontaine Moussue existait déjà au XVIème, grand lieu de promenades et de rencontres des Salonais venant profiter de la fraîcheur, cette Place des arbres, de nos jours Place Crousillat, s'ornait déjà d'une fontaine au XVIème.

 

Salon de Provence - des fontaines

 

 

LA FONTAINE ET STATUE "ADAM DE CRAPONNE"

Située Place de l'Hôtel de Ville

 

Cette fontaine de Craponne remplace une fontaine construite en 1760, celle-ci fût ordonnée par la ville et inaugurée le 22 octobre 1854 lors d'un concours agricole. Elle honore Adam de Craponne (1526-1576); l'ingénieur et auteur du canal qui porte son nom et qui permit d'irriguer le pays. En reconnaissance, les 22 communes dont les noms sont inscrits sur le monument, ont participé financièrement à son création.

 

 

LA FONTAINE LAMANON

Située Cours Gimon (en face de l'Office de Tourisme)

 

Cette borne-fontaine a été érigée, si l'on en croit l'inscription sur le fronton, le 15 août 1859. Le maire de l'époque, Fidèle Reynaud, a ordonné son exécution pour honorer Robert de Lamanon, 1752-1787, savant naturaliste et géologue qui fit parti de l'expédition de La Pérouse et fut tué à l'âge de 35 ans sur l'île de Maouna.

 

 

vendredi 27 mars 2015

Salon de Provence - centre-ville

L'HOTEL DE VILLE

De style classique malgré les deux échauguettes qui ornent sa façade, l'Hôtel de Ville fut construit de 1655 à 1658. Son orientation prouve que la ville s'était alors libérée de la ceinture des remparts qui l'enserrait au Moyen-Age. Sur sa façade, deux statues symbolisent la Prudence et la Tempérance. Sa couleur est dûe à l'emploi de la pierre de Rognes, ou de Saint Laurent.

 

Salon de Provence - centre-ville

 

LE KIOSQUE A MUSIQUE

Le 1er kiosque à musique fut inauguré le 19 août 1900. C'est en 1895 que le Conseil Municipal donne un avis favorable au projet d'installation d'un nouveau kiosque à musique, sur le même emplacement que l'ancien. C'est la municipalité qui se chargera de faire construire ce kiosque. Inauguration le 12 septembre 1993.

 

 

LA FONTAINE DU PUITS DU MOUTON

Située rue Kennedy

 

Un puits existait déjà sur cet emplacement en 1704. Lors du pavage de la rue, les consuls de la ville décident de profiter des travaux pour le transformer en fontaine. C'est chose faite en 1761. En 1895, pour répondre aux besoins accrus des habitants du quartier, elle est agrandie.

 

 

mercredi 25 mars 2015

PRAGUE - Au bord du fleuve

Balade au bord de la Moldau puis passage devant le nouvel hôtel de ville de Prague.

 

Le Nouvel Hôtel de Ville est un héritage culturel national. Il est utilisé pour de nombreux évènements culturels et sociaux, y compris pour des mariages.

 C'est le centre administratif du quartier de la Nouvelle-Ville de Prague. 

 

PRAGUE - Au bord du fleuve

Il est constitué de plusieurs bâtiments ; l’un d’entre eux contient toujours une salle à deux nefs d’un genre unique, de style Renaissance. La tour, haute de 70 mètres, compte six étages et constitue l’attraction principale de ce bâtiment. L’hôtel de ville a ensuite été rénové en style Renaissance

C'est ici qu'en 1419 s'est déroulée ce que l’on appelle la première Défenestration de Prague ; plusieurs habitants, excités par les sermons du prêtre radical Jan Želivský, précipitèrent par la fenêtre plusieurs échevins, qui en moururent. Ce funeste évènement est à l'origine des guerres hussites.

 

lundi 23 mars 2015

PRAGUE - la tour de Petrin

La tour de Petrín est une tour en acier, inspirée de la tour Eiffel, d'une hauteur de 60 mètres qui domine la ville de Prague.

 Bien que de beaucoup plus petite taille que la tour Eiffel, sa situation sur l'importante colline de Petrín, lui permet d'atteindre une altitude similaire à celle de la tour Eiffel, soit 324 mètres au-dessus du niveau de la mer.

PRAGUE - la tour de Petrin

La tour de Petrín a été construite en 1891 à l'occasion de l'exposition universelle de Prague. Elle a été employée comme tour d'observation aussi bien que comme tour hertzienne.

Aujourd'hui la tour de Petrín est une attraction touristique importante.

 Située à une demi-heure de marche depuis le bas de la colline de Petrín, par des chemins glissants en hiver. La colline est desservie par un funiculaire.

 

samedi 21 mars 2015

SALON de PROVENCE - l' église

L'église Saint-Michel a été construite place St Michel au pied du château au début du 13e siècle. Elle restera la seule église intra-muros jusqu ‘au 16e siècle.
Elle est composée d’une nef unique et d’un chevet à 5 pans. Les murs sont massifs, les ouvertures étroites, la façade surmontée d’un clocher à arcades de style roman provençal.






Le clocher de la façade date du 15e. Le cadran solaire servit d’horloge jusqu ‘au 17e.
Le tympan de la façade présente un décor sculpté roman évoquant l’archange Saint-Michel terrassant les forces du mal. Le porche latéral, actuelle entrée, est plus sobre.
A l’intérieur on y découvre 3 chapelles sur le mur Est, une tribune d’orgue de 1820 et un retable doré ornant le chœur.

vendredi 20 mars 2015

SALON de PROVENCE - dans les rues

LA PORTE DU BOURG NEUF ET SA VIERGE NOIRE
Cette porte de l'enceinte médiévale montre l'importance des remparts jusqu'au XVIIème. Sous le porche de la Porte du Bourg Neuf, une niche abrite une Vierge Noire du XIIIème. La statue originale de la Vierge Noire à l'enfant" se situe dans les escaliers du Hall de l'Hôtel de Ville!




LA FONTAINE DE LA PLACE DE LA REVOLUTION
En 1889, cette place fut appelée Place de la Révolution. La fontaine qui l'orne fut créée en 1903 pour répondre à une pétition des habitants du quartier qui réclamaient un accès à l'eau potable proche de chez eux. Cette fontaine est composée d'un bassin possédant un obélisque décoré d'une palme et surmonté d'un buste de Marianne signé R. Garnier. La population anticléricale de l'époque disait que « Saint Michel (l'église qui borde la place) tourne le dos à la République pour ne pas voir le buste de Marianne ». Cette eau qui abreuvait le quartier provient de la station des Aubes, utilisée dès le XIXème, jaillit de la gueule de quatre petits lions.
place des Anciennes Halles :



Cette statue de bronze représente Nostradamus tenant dans ses mains différents symboles; elle est l'oeuvre de François Bouché.
Elle a été érigée en 1996 au carrefour de l'Arceau (allée de Craponne).

En 1969, elle est renversée par un camion; la commune en commande une autre (située aujourd'hui avenue Guynemer), mais l'oeuvre originale fût restaurée en 1999 et placée près de la Maison de ce célèbre personnage.


mercredi 18 mars 2015

PRAGUE - jardins du château

Aux extrémités de la ruelle  d'or, on peut accéder aux remparts et à deux tours de fortification de la fin du XVe, la tour Blanche et la tour Daliborka. Cette dernière doit son nom au chevalier Dalibor de Kozojedy, meneur d’une révolte de serfs, qui y fut enfermé en 1498, et qui, dit-on, tira des larmes à ses geôliers par sa virtuosité au violon.

PRAGUE - jardins du château

En contre-bas du château se trouve le jardin royal

Ce jardin à l’italienne fut dessiné au XVIe selon la volonté de Ferdinand Ier. Son but était alors de servir de lieu de réception en plein air, de champ de tir et de jardin d’acclimatation de plantes exotiques. C’est d’ailleurs dans ce jardin que la tulipe, ramenée de Constantinople, a été importée en Europe.

Depuis la partie haute du jardin on a une très belle vue sur la ville.

 

 

Après la balade au château, retour en ville, arrêt devant le Rudolfinum.

le Rudolfinum évoque un  géant de la musique classique, Antonín Dvorák : il dirigea ici le tout premier concert de l'orchestre philharmonique tchèque avec au programme sa célèbre Symphonie du Nouveau Monde.

 

 

lundi 16 mars 2015

PRAGUE - rue de l'or (3)

Les maisons multicolores du seizième siècle de la Ruelle d’Or sont parmi les plus photographiées de la ville.

 

PRAGUE - rue de l'or (3)

Aux dix-huit et dix-neuvièmes siècles, les maisons furent occupées par des sans-abris puis par des artistes, dont le célèbre poète tchèque et écrivain

Frantz Kafka (1883-1924).

Il vécut pendant deux ans dans la petite maison bleue de sa sœur, au numéro 22. On dit que c’est dans cette maison que Kafka rédigea ses meilleures œuvres, dont Le château. Cette maison est aujourd’hui devenue un petit musée et une librairie dédiés à Kafka. Quant aux autres maisons de la ruelle, celles-ci accueillent surtout des boutiques de souvenirs vendant des produits artisanaux. Elles ne sont aujourd’hui plus habitables, la plupart des plafonds étant tellement bas que des adultes ne pourraient y tenir debout.

 

vendredi 13 mars 2015

PRAGUE - Ruelle de l'or (2)

 La ruelle fut créée vers 1579, lors de la construction de seize petites maisons adossées aux remparts qui reliaient au XVIe siècle la Tour blanche et la Tour de Dalibor dans le cadre d'un nouveau système de fortifications proposé par l'architecte Benedikt Riedl.

 

PRAGUE - Ruelle de l'or (2)

On dit que, pendant le règne de Rodolphe II, les alchimistes de Prague avaient leurs ateliers dans la Ruelle d'or. Selon les vœux de l'empereur, ils y cherchaient un moyen de fabriquer de l'or artificiel, ce qui aurait donné son nom à la ruelle. Mais la réalité est tout autre. Seuls des membres de la garde impériale habitaient les maisons de la Ruelle d'or, et ils furent peu à peu remplacés par des familles de miséreux.

 

PRAGUE - Ruelle de l'or (2)

mercredi 11 mars 2015

PRAGUE - rue de l'or (1)

Cette petite rue étroite est en réalité un passage entre les fortifications romanes et gothiques de la partie Nord du Château.

 

PRAGUE - rue de l'or (1)

Le chemin de ronde qu'empruntaient les gardes du Château pour surveiller une éventuelle attaque passe encore de nos jours sous les toits des maisons.

Au numéro 24, les visiteurs peuvent monter l’escalier qui mène aux remparts. Ce long couloir, décoré de chaque côté de boucliers en bois, d’armures et de lances, mène à une chambre de torture contenant toutes sortes d’instruments.

 

lundi 9 mars 2015

la cathédrale du château (2) - Prague

L’immense nef est inondée par la lumière filtrant de beaux vitraux modernes, dont une immense rosace flamboyante.

PRAGUE - cathédrale du château (2)
Après le transept, la chapelle Saint-Venceslas .
Edifiée par Parlér sur le tombeau du saint, elle est recouverte de magnifiques fresques : gothiques en bas (La Passion du Christ), Renaissance en haut (Vie de saint Venceslas).
Au crépi doré sont grossièrement intégrées des dizaines de pierres semi-précieuses : agates, jaspes, calcédoines… Au-dessus de l’autel, une belle et sereine statue du saint de l’atelier de Parlér.

Autour du chœur, sur la droite, la tribune de l’oratoire royal (1493) est ornée de branches d’épine typiques du gothique tardif.
 Plus loin, on ne peut manquer le rutilant tombeau de saint Jean Népomucène, délire baroque en argent d’un orfèvre viennois.

vendredi 6 mars 2015

la cathédrale du château (1) - Prague

Cathédrale Saint-Guy
 Les rois de Bohême y furent sacrés, certains enterrés.
 Il fallut six cents ans pour l’achever et elle recèle des trésors de toutes les époques.

PRAGUE - cathédrale du château (1)
 En 1344, le grand roi Charles IV commença son édification en remplacement d’une basilique romane. L’architecte français Matthieu d’Arras commença le chœur mais mourut en 1353. Le maître bavarois Petr Parlér repris le flambeau.

C’est encore Parlér qui a réalisé, sur la façade sud, la porte d’Or.
Elle est surmontée d’une mosaïque vénitienne du Jugement dernier (1370).
 Au-dessus, la tour sud (96 mètres) a été achevée à la Renaissance puis couverte d’un bulbe baroque.


mercredi 4 mars 2015

Le château (2) Prague

Ancien palais royal
Il fut la résidence des rois de Bohême du XIIIe au XVIe siècle. Après le départ des Habsbourg pour Vienne, il n’accueillit plus que la Diète (parlement) de Bohême et des administrations autrichiennes.

PRAGUE - le château (2)
Salle Vladislavský
Longue de 62 m et haute de 13 m, c’est le point d’orgue de la rénovation du Palais, effectuée à partir de 1485 par Benedikt Ried pour le roi Vladislav Jagellon. La salle possède une voûte aux nervures entrelacées, symbole du monde céleste

Basilique St Georges
c’est l’église romane la mieux conservée de Prague. Bien qu’elle ait été fondée en 920, sa nef actuelle, sobre et élégante, date de 1142. Un superbe double escalier baroque monte au chœur, dont la voûte garde des traces de fresques du XIIIe. A ses pieds, les tombeaux de princes Premyslides.

lundi 2 mars 2015

Le Château (1) Prague


 Défendant l’entrée, deux  géants, copies des statues d’Ignác Platzer (1768), en imposent par leur fougue guerrière.

PRAGUE - le château (1)
Au-dessous, dans leur guérite, les soldats de la garde d’honneur sont relevés toutes les heures. La grande relève a lieu à midi.
La grille rococo porte le monogramme de Marie-Thérèse, l’impératrice qui commanda en 1753 le bâtiment néoclassique fermant la cour.
 Pacassi, architecte de Schönbrunn (Vienne), ne conserva des anciens remparts que la belle porte Mathias, une des premières manifestations du baroque à Prague (1614).