jeudi 16 mai 2013

Route vers Ranomafana

La récolte du riz
La coupe est faite manuellement à la faucille. Les bottes coupées sont posées sur les chaumes pour sécher puis sont liées en gerbes et transportées sur un endroit surélevé de la rizière où vont s’édifier les meules. 
Le battage pour la consommation familiale se fait au fléau sur la parcelle
 ou sur une pierre au village , mais le battage ne commence réellement qu’un mois et demi après la coupe, une fois que la rizière est bien asséchée.
http://i1252.photobucket.com/albums/hh578/chevrette13/Madagascar/DSCN1437800x600_zps98ed5c3e.jpg
 Deux techniques sont utilisées. L’une est le battage par dépiquage aux boeufs qui piétinent les épis sur une surface circulaire endurcie par une couche de bouse séchée.
 L’autre technique est le battage au tracteur. Un tracteur peut battre jusqu’à 6 tonnes de paddy (grain de riz) par jour et les paysans n’hésitent pas à l’utiliser ( quand les moyens financiers le permettent, rarement !!)car l’expérience prouve que cette technique de battage ne gaspille pas le grain et est plus rapide que le piétinage des boeufs.
 Ensuite les femmes procèdent manuellement au vannage.
 Le paddy est mis en sacs et transporté au village. 

2 commentaires:

  1. Bonjour Chevrette de très belles photos de ce paysage , c'est un travail très dur que ces femmes font, quel courage elles ont! et pourtant tout ce petit monde garde le sourire. bon vendredi avec du soleil ce matin bisous monique

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Francette. Magnifique article. Un beau soleil couvre le Gers ce matin, bonne perspective pour un bon séjour, preuve avec le chat de notre location qui vient nous accueillir avec ses petits miaulements. Bises et bonne journée de nous deux, Chris et Mary

    RépondreSupprimer

Bonjour,
pour ceux qui laissent un message en...... ANONYME...........,
pensez à noter votre nom à la fin
pour que je puisse vous répondre
merci